AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les galères de la première classe [Pv Louison Murdoch]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
• petit nouveau •

Masculin Messages : 8
Ø Date d'inscription : 18/09/2010
Ø Classe : 3eme classe
Ø Situation : Ouvrier
Ø Nationalité : Anglaise


MessageSujet: Les galères de la première classe [Pv Louison Murdoch]   Sam 18 Sep - 18:34

Le voyage avait commencé depuis quelques jours déjà, assez pour que chacun trouve ses marques sur le bateau, pas encore assez pour que tous se lassent d'être enfermé. L'effet d'un voyage était à la fois grandissant, l'humeur agrémenté d'adrénaline donnait à chacun l'impression d'être unique et important, ce n'est pas tout le monde qui prétend se mouvoir au sein du Titanic. La plus part des passagers étaient riche et les moins riches étant parvenu à obtenir un billet de 3ème classe avaient tout de même dû épargner un moment.

Chacun embarqué avait envie de découvrir un nouveau monde, ou besoin de changement, mais personne ne se trouvait là au hasard. Chace ne passait pas beaucoup de temps avec les gens de première classe, il aimait resté dans sa bulle en troisième classe avec ceux qui d'après lui avait mérité leurs billet. Le garçon avait une vision très primaire des personnes comme sa cousine née avec une cuillère en argent dans la bouche et qui se prélassait dans le luxe sans chercher à changer ça. Le père de Chace était riche, et lui avait pas mal d'argent mais ne voulait pas se reposer dessus.

C'était tout ce que pensait l'anglais quand il rencontrait à nouveau cette femme aux allures snob, la comtesse Murdoch. Elle représentait tout ce qu'il méprisait, et bien qu'il ne la connaissait pas vraiment, la croiser le faisait souffrir tant elle lui rappelait les faiblesses de sa mère. Comment une comtesse pouvait mérité son argent, de son charisme suffisant, elle incarnait le type même de l'aristocratie méprisée par Chace. C'était bête à dire, mais il ne voulait même pas essayer de la connaitre tant il imaginait sa façon d'être avec les autres.

Aujourd'hui encore, le garçon se trouva nez à nez avec elle, la comtesse de première classe si belle est majestueuse, entourée de monde ne regardant pas plus loin que le bout de son nez. Chace était monté en première classe pour annoncer une nouvelle importante à sa cousine, mais avant même d'arriver à la cabine de celle ci, le drame arriva et Louison Murdoch se trouvait au centre du pont que l'anglais escomptait traverser. Était il plus important de voir cette cousine pas si proche que ça en somme, que d'éviter la jeune femme au centre de tout les regards.

Il fallait prendre une décision, et celle ci serait des plus compliquée. C'était avec une once d'hésitation que Chace décida de rebrousser chemin, du moins c'est ce qu'il croyait faire, quand un garçon plutôt pressé traversa le pont d'une telle vitesse qu'il expédia l'anglais contre la jeune femme. Sans s'excuser ni rien, l'homme continua son chemin, mais Chace se retrouva prostré contre le corps de la comtesse qu'il aurait préféré ne jamais côtoyer. La journée commençait d'une façon très étrange, et le plus embêtant c'est qu'elle semblait loin d'être terminée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
SHE'S A ANGEL ♠
modératrice d'amûr

Féminin Messages : 75
Ø Date d'inscription : 05/08/2010
Ø Classe : 1ère classe
Ø Situation : Fiancé
Ø Nationalité : Anglaise


Passeport~
▬ RP's:
▬ Point membre:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Les galères de la première classe [Pv Louison Murdoch]   Sam 18 Sep - 18:35

Avril 1912. Plus exactement, le onze. Le Titanic, majestueuse propriété de la grande compagnie de la White Star Line, construit depuis peu, inaugurait ses premiers pas sur l'Océan Atlantique. Que d'enthousiaste sur le bâteau. Personne ne se lassait de ce voyage. Les riches entre eux, s'en vantait, les deuxièmes classes, contents quand aux troisième classe, ils en étaient tout fière! Leur premier voyage sur un beau et luxueux paquebot. Cette expérience est peut-être leur première et dernière...


Après le départ de Cherbourg, le Titanic offrait un beau paysage composé que d'un océan: celui de l'Atlantique. Sur tous les ponts promenades en particulier celui des premières classes, tout le monde se précipitait pour goûter au doux parfum de l'océan et se dorer la peau sous le soleil accompagné d'un ciel bleu. Tout cela donna une irrésistible envie à Louison Murdoch de sortir le bout de son nez ailleurs que aux abords du quartier des officiers où elle s'ennuyait à mourrir. Elle longea tout le long du quartier pour arriver à un escalier qui lui fit descendre d'un pont et se retrouver au Pont A alias le pont principal des premières classes. Direction pont promenade des premières classes, là on la salua à plusieurs reprises parmis ces personnes des connaissances de sa mère défunte et les autres de banals premières classes qui fesaient les hypocrites devant elle. Jalousie envers son rang malgré son jeune âge et sa fortune. Cela irritait Louison à un point!


Arrivé au bout du pont promenade, elle descendit un petit escalier qui l'amena vers la fin du paquebot. Enfin de l'air sans personnes pour venir troublé votre petite et relaxante promenade ce qui n'était plus le cas maintenant. Louison s'assit sur un banc, s'allongea, laissant les rayons du soleil lui chatouillé sa belle peau blanchâtre à quoi on peut comparé à de l'albâtre. Quelqu'un fixait la jeune demoiselle. Un homme à la chevelure brune, jeune et de troisième classe. Elle se releva toute gênée.

-"Bien le bonjour Monsieur. Je vous prie de m'excusez pour mon attitude. Je me devais vous saluer et j'ai complétement oublié, m'en voyez navré".

• • • • • • • • • • • • • • • • • •
<<
La Vie est une Pièce Dramatique,

Il Faut Trouver son Rôle >>


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
• petit nouveau •

Masculin Messages : 8
Ø Date d'inscription : 18/09/2010
Ø Classe : 3eme classe
Ø Situation : Ouvrier
Ø Nationalité : Anglaise


MessageSujet: Re: Les galères de la première classe [Pv Louison Murdoch]   Sam 18 Sep - 18:40

Le garçon se voyait projeté contre la comtesse après une percutions incontrôlable d'un jeune qui disparut subitement. Mais tant il se voyait contre elle, tant il ne sentait pas son corps contre le siens, Chace ne comprenait plus rien, mais l'image n'allait pas avec la réalité. Quand il entendit la voix de Louison l'interpellant, celle ci émanait à quelques mettre plus loin. C'est à ce moment là que l'anglais secoua la tête pour se rendre compte que la fille du capitaine Murdoch était bel est bien plus loin.

Chace pris conscience de la supercherie joué par son inconscient, il était resté planté devant elle, les yeux rivé sur la femme allongée sur un banc, lui s'imaginant un scénario plus tactile. Ce dernier avait une aversion pour la classe de Louison et pourtant il se rendait compte que son inconscient se voulait plus proche d'elle. C'est vrai qu'elle était belle ainsi allongée s'abandonnant aux rayons intransigeant du soleil. Elle avait une certaine noblesse dans son nom, sa situation, mais ses traits singuliers et franc ne présentait aucune présomption. Elle paraissait même plutôt gentille et agréable dans sa façon de s'excuser de ne l'avoir remarqué.

Peut être le garçon l'avait elle jugé un peu hâtivement de par sa condition, son père monsieur Murdoch était bien connu mais Chace se rendait compte qu'il n'aimerait pas être catégoriser de la même façon que sa mère. Celui ci regardait la petite Louison d'une manière différente, avec plus d'affection et de compassion dans le regard, tout deux avaient peut être plus de point commun qu'il ne l'aurait imaginé. L'anglais se mis à sourire gentiment avant de lui répondre poliment avec une petite révérence.

- Mademoiselle Murdoch, ne vous excusez pas, je crois avoir été au moins aussi maladroit en vous dévisageant allongé.


Chace se rapprochait doucement de la jeune femme sur son banc, la regardant avec des yeux intrigué. Elle était jeune, belle et riche mais ne paraissait pas du tout prétentieuse. Peut être le garçon avait il jugé trop prématurément chacun des première classe, après tout lui aussi était une première classe. Son regard devint plus tendre et sa voix plus franche.

- Me trouverez vous déplacé si je vous dis que vous me paraissez plus sympathique que l'image que je me faisait de la fille du capitaine Murdoch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
SHE'S A ANGEL ♠
modératrice d'amûr

Féminin Messages : 75
Ø Date d'inscription : 05/08/2010
Ø Classe : 1ère classe
Ø Situation : Fiancé
Ø Nationalité : Anglaise


Passeport~
▬ RP's:
▬ Point membre:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Les galères de la première classe [Pv Louison Murdoch]   Sam 18 Sep - 19:14

Me trouverez vous déplacé si je vous dis que vous me paraissez plus sympathique que l'image que je me faisait de la fille du capitaine Murdoch.


-"J'en suis toute contente Monsieur que cette idée vous ai été chassé de la tête. Pouvez-vous me communiquez quelle image de moi avez-vous en tête? Une jeune fille qui se pavane en étant arrogante? Prend des grands airs? Je ne serais point vexée. Au contraire, soyez franc! Je déteste que l'on se moque de moi."


Louison était toute contente à l'idée de savoir que l'homme était rassuré sur son comportement. Sa personnnalité. Cela prouvait que tous les premières classe n'étaient pas tous pareils. Un peu de différence n'a jamais fait de mal. Oups LouLou tu parles trop vite! Tout le monde ne peut être pareil et cela ne plaît pas à certaines personnes. Comme Ruth Dewitt Bukater. Odieuse femme. Comme-ci tout le monde se devait être des premières classe! Poua! Que du fric dans l'air, mariage arrangé pour du , Mesdames et Messieurs, du fric! Clap clap clap. Rappelons quà cette époque l'argent est source de bonheur? Faut les troisième classe sont bien heureux. Et les deuxièmes aussi. Elle, Louison, étouffait dans cette atmosphère emplit d'argent de critique des classes sociales, politique! Assez! Un peu de...liberté? Liberté. Ce mot, semblait, faux pour la jeune fille. Selon elle, il n'y a pas dans ce monde de 'vraie liberté'. On est toujours enchaîné à quelque chose, surtout lorsqu'on n'est comtesse! Cette pensée fit perdre le beau sourire sur ses lèvres. Elle enviait le jeune homme, lui était LIBRE.


• • • • • • • • • • • • • • • • • •
<<
La Vie est une Pièce Dramatique,

Il Faut Trouver son Rôle >>


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
• petit nouveau •

Masculin Messages : 8
Ø Date d'inscription : 18/09/2010
Ø Classe : 3eme classe
Ø Situation : Ouvrier
Ø Nationalité : Anglaise


MessageSujet: Re: Les galères de la première classe [Pv Louison Murdoch]   Sam 18 Sep - 19:23

La comtesse écoutait parlé le garçon sans gêne, elle semblait même approuvé les dire de ce dernier quand il lui avoua être surpris de la personne que pouvait être Louison Murdoch. Cette dernière manifesta même des signes de curiosité envers les pensées du jeune homme. Chace aurait du être comblé de l'attention que lui portait la jeune Murdoch, mais était un peu troublé en la regardant si hâtive de parler avec lui. Elle semblait être une petite fille noyée dans un océan d'aristocratie pas spécialement à l'aise de sa condition s'en était effrayant et triste à la fois.

- Et bien, si vous me le permettez je m'exprimerai donc.

Chace pris un instant d'hésitation regardant la jeune femme dans les yeux avec un zeste de gêne et de compassion. Elle était vraiment belle, aussi belle qu'insouciante, se pouvait il qu'elle n'ait aucune envie d'être comtesse s'en serait à la fois triste et étonnant. Les yeux du garçon s'emplir de sympathie pour cet enfant qui semblait avoir besoin d'un ami.

- Et bien, la fille unique de monsieur Murdoch, l'histoire de la comtesse à traverser l'Angleterre mais j'ose avouer que jamais je ne m'y suis intéressé plus que ça.

L'anglais eut un instant de gêne qui fit s'empourprer ses joues en continuant de dévisager Louison.

- Pourquoi tout le monde se sent obliger de colporter l'histoire de gens important, je veux dire pourquoi votre histoire serait elle plus importante que celle de chacun des passager de ce bateau.

Le regard de Chace baissait un peu, il ne voulait pas paraitre audacieux et impertinent, mais lisait tout de même en la jeune femme un sentiment d'innocence. On aurait dit une petite fille né au mauvais endroit, au mauvais moment, pourtant bien d'autre petite fille rêverait d'être Louison Murdoch.

- Souvent j'ai cru que vous vous nourrissiez, narcissique, de la notoriété de vos parent et du regard intéressé d'autrui. Aujourd'hui j'ai l'impression que cela vous pèse.

La jeune femme sembla retrouver partiellement un sourire qui enjouait le garçon, mais restait quelque peu muette, comme absorbée par ses pensées. Son esprit devait être au moins aussi embrouillé que celui de Chace, la pauvre enfant. Jusqu'a ce que le sourire de Louison tombe et qu'il laisse place à une mine plus tragique. Ce dernier ne savait pas s'il en avait le droit, mais après tout elle était jeune et avait perdu un parent tout comme lui. Sans savoir réellement pourquoi, il se senti tout à coup proche de la comtesse, il pensait savoir par quoi elle passait, même si chaque situation est différente.

Chace s'approcha de la demoiselle et vint s'assoir tout près d'elle sur le banc. Son père monsieur Murdoch n'aurait certainement pas apprécié, mais où était il depuis toutes ses années où la jeune Louison devait se sentir bien seule. Le garçon tenta de poser une main amicale sur celle de la comtesse, mais la retira bien vite sentant l'ambiance bien trop solennel, il ne voulait que compatir mais ne savait pas vraiment comment faire. Chace n'avait jamais vraiment eu d'ami proche, il n'avait jamais eu besoin de faire ses choses là avant, mais sentait que malgré tout il devait faire quelque chose pour la jeune femme.

- Vous savez, peut être n'est ce pas votre problème et si je vous importune je m'en excuse à l'avance, mais je voulais vous faire savoir que j'ai perdu un parent il y a quelque année. Mon père s'en est allé, ma mère aussi en quelque sorte, et c'est seul que j'ai grandi afin de me construire. Je voulais juste que vous sachiez que je peux imaginer ce que vous avez pu ressentir durant tout ce temps, même si je n'avais jamais pris conscience avant à qu'elle point nos vie avaient pu se ressembler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Les galères de la première classe [Pv Louison Murdoch]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Les galères de la première classe [Pv Louison Murdoch]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
R.M.S Titanic :: « promenades »-